Longtemps utilisé en guise de toiture dans les régions montagneuses et forestières, le bois est un matériau qui a commencé à être oublié dans l’architecture moderne. Ce n’est qu’au cours de ces dernières années que le matériau connait un certain renouveau grâce à la tendance tournée vers l’écologie. En plus d’avoir une excellente étanchéité, les bardeaux et tuiles en bois offrent un design original et élégant à une maison. Mais comment poser ces dispositifs ? Allons trouver la réponse dans l’article suivant.

Qu’est-ce qu’un bardeau ?

Un bardeau en bois, aussi appelé tavaillon est une sorte de plaquette ou planchette faite en bois, très utilisé pour couvrir la toiture d’une maison mais également pour le bardage.

Ce type de toiture a surtout connu un développement fulgurant au cours du moyen Age en Europe. Mais avec l’évolution de l’architecture moderne, le bois a commencé à être déprécié. Malgré cette dépréciation, encore de nombreuses personnes sont séduites par le matériau pour son charme rustique et traditionnel. 

Depuis quelques années maintenant, les bardeaux et tuiles en bois recommencent à être très demandés dans la construction. Cela est dû à la tendance tournée vers les matériaux plus écologiques et plus durables.

Nombreux types de bois sont courants pour ce modèle de toit. Il est impératif d’opter pour les plus durables pouvant durer plus de 10 ans.

bardeaux

Quel type de bois choisir pour ses bardeaux ?

Le choix du bois est essentiel pour les bardeaux et tuiles. Il faut à tout prix choisir un type qui est hautement résistant aux intempéries et qui peut s’utiliser en extérieur sans problème (comme le barnum) : Le chêne, le mélèze, le châtaignier, le cèdre rouge, l’acacia, etc.

Certains bois sont plus résistants aux parasites que d’autres. Dans la mesure du possible, il faut opter pour les plus résistants, sauf si vous avez déjà une préférence.

Dans le cas où le type de bois que vous souhaitez utiliser ne résiste pas suffisamment à ces petits parasites, il faudra juste effectuer un traitement régulier.

La pose de vos tuiles en bois : Comment procéder ?

Un toit en tuiles de bois convient à différentes latitudes. Mais il est impératif de les poser correctement pour garantir une entière étanchéité contre les intempéries. Une meilleure étanchéité permet à votre toiture d’avoir une durée de vie plus importante.

La pose d’un toit en bois n’est pas une opération très complexe, mais requiert tout de même des règles et normes formelles à suivre. Il vous faudra juste prévoir quelques équipements autres que les bardeaux en bois : Une agrafeuse murale et une scie à bois.

tuiles

La préparation de la toiture

Avant la pose du bardeau, le toit doit avant toute chose être préparé. D’après ce qu’il est évoqué dans le document technique et unifié (DTU), un double litage est obligatoire.

Pour cela, il faut poser une première couverture sous-toit au niveau de la couche primaire de liteaux. Ensuite, une autre couche de liteaux devra être posée au-dessus de l’écran de toiture.

L’espace entre les liteaux doit se calculer en fonction des dimensions de vos bardeaux.

La pose des tuiles en bois

Poser des bardeaux consiste à faire un chevauchement des rangs supérieurs qui viennent vers les rangs inférieurs. Toute l’opération doit alors se faire allant du bas vers le haut du toit :

  • Mettre en place un premier bardeau à peu près à 3 cm au niveau de l’avancée de la toiture et à 2 cm allant du côté ;
  • Clouer ce premier bardeau sur un liteau en utilisant des clous inoxydables faits en acier avec une distance de 15 mm allant du rebord ;
  • Les clous doivent être enfoncés assez profondément pour une solidité, mais pas trop quand même pour éviter que le bois ne se casse ;
  • Mettre un second bardeau à peu près à 6 mm du premier et le clouer de la même manière ;
  • Refaire l’opération sur toute la rangée.

Ensuite commencera le recouvrement qui consiste à recouvrir la première rangée de tuiles par une seconde rangée.

Pour ce faire, les joints de jonction des tuiles du dessous doivent être entièrement recouverts par ceux du dessus.

La pose des nouvelles rangées

La pose des rangées doit continuer comme précédemment jusqu’à arriver au niveau de l’intersection des deux pans du toit. Pour cette partie qu’on appelle le faitage, les joints doivent être en alternance avec utilisation de clous d’une longueur supérieure, permettant de pénétrer la poutre.

Les bardeaux doivent ère sciés de 20 cm de hauteur, puis les poser au niveau de la poutre en laissant quelques centimètres dépasser. Clouer et faire de même sur l’autre pan en chevauchant son arête au niveau du bardeau initialement posé et ainsi de suite.