Comment lutter contre les rongeurs ? Vous connaissez ces animaux creusant des galeries souterraines et qui font de gros dégâts aux cultures ? Cet article sera totalement dédié aux rats taupiers. Comment les différencier des autres rongeurs et comment les chasser ?

taupe

Quelle différence entre taupe et rat taupier ?

Le rat taupier et la taupe font tous deux parti de la sous-famille des mammifères. Les rats taupiers sont qualifiés de nuisibles notamment pour l’invasion des champs de culture. A l’inverse de la taupe, celui-ci vit en groupe, formé de 4 à 6 individus.

Mode de vie

C’est un herbivore qui se nourrit de la sève qu’il trouve dans les racines des arbres, spécialement des arbres fruitiers ou de l’herbe. Même si la taupe fait des ravages, elle ne détruit pas la plantation des vergers, car elle se nourrit de vers de terre des larves de hannetons, mais également les courtilièresToutefois il peut être nuisible aussi pour la pelouse ainsi que les jardins et plantations.

Où vit le rat taupier ?

Le rat taupier vit sous-terre dans ce qui est appelée : une taupinière. Les rats taupiers vont creuser dans les prairies mais aussi dans les jardins, de verger et de potager. C’est un tas de terre constitué en profondeur par un réseau de galeries. Il préfère les sols frais et humides très riche en matière organique. Du fait qu’il peut causer des dégâts très fâcheux, il est considéré comme nuisible et son infestation doit être repérée le plus tôt possible puis être éliminé.

Comment reconnaître un rat taupier ?

Il n’est pas si difficile de reconnaître le rat taupier à côté d’un autre mammifère. A la différence de la taupe, le rat taupier creuse ses galeries, juste en dessous du niveau du sol, à environ 10 cm de profondeur.

Caractéristiques physiques

Le rat taupe appelé aussi campagnol est un peu plus grand que la taupe avec sa taille qui mesure entre 12 et 22 cm. Son pelage est de couleur foncée. Il possède de petites oreilles et de petits yeux sur un corps et un museau arrondis. Sa courte queue la distingue des autres rongeurs nuisibles. Il possède des incisives très longues et courbées qui le font vaguement ressembler à un castor.

Comment piéger un rat taupier ?

Tous les jardiniers rêvent de chasser les rats taupiers définitivement de leurs champs de culture.  Vous devez d’abord localiser l’entrée des galeries avant de pouvoir le piéger. Pour cela, regardez dans votre jardin ou dans votre champ de culture, repérez les monticules de terre et dégagez le tout au moyen d’une pelle. Normalement, vous devez apercevoir plusieurs galeries. Le rat taupier viendra immédiatement reboucher son terrier dès qu’il sentira l’air. Ensuite, munissez-vous d’une sonde et passez-le à travers l’endroit où vous pensez avoir trouvé des rats taupiers, à une profondeur de 10-20cm. N’oubliez pas de porter des gants pour ne pas vous faire remarquer.

dégat

Comment attraper un rat taupier ?

Lutte préventive et biologique

Outre les divers pièges, il est possible de faire fuir ces rongeurs en faisant appel à des prédateurs. Les principaux prédateurs des rats taupiers sont les suivants soient les rapaces (notamment les buses, les chouettes, les busards), le lynx et les loups, les belettes, fouines, hermines, putois, blaireaux, mais aussi le chat et le renard roux. Vous pouvez additionner cette méthode avec un travail de la terre. Travailler la terre perturbe la construction des galeries. Veillez aussi à ce que l’herbe dans votre jardin ne soit pas trop haute. En tout, il ne faut pas donner aux rats taupiers les conditions favorables à son développement.

Utiliser répulsif quelconque ou un engrais

Vous pouvez mettre en place des pièges à taupes. Vous avez le choix entre le piège à pince et le piège à cylindre. Pour stopper leur prolifération plus rapidement, les jardiniers utilisent un répulsif ou un engrais, des tourteaux de ricin, très toxique mais très efficace. Le seul souci est que ce tourteau de ricin peut également s’attaquer aux animaux domestiques.

Faire usage d’un poison

Vous pouvez vous servir des appâts et les mélanger avec du poison. Autrefois, cette pratique n’était pas réglementaire. Désormais, il est possible d’avoir recours à ces moyens. En ce qui concerne les plantes répulsives, vous pouvez planter des armoises, tanaisie, rue officinale dans les jardins à part le ricin (voir le saule crevette).

Comment traiter les campagnols ?

Dans votre lutte contre ces petits mammifères, vous avez le choix entre deux méthodes :

  • La méthode biologique ou préventive ;
  • La méthode conventionnelle qui utilise des produits chimiques, parfois nocifs pour la culture et pour les autres animaux également.

L’idéal serait d’appliquer une méthode préventive et d’introduire des prédateurs. En cas de forte invasion, vous pouvez avoir recours à des méthodes conventionnelles. Néanmoins, pour éviter de polluer l’environnement et de perturber les écosystèmes, il faudra utiliser cette méthode avec grand soin.