Qu’il s’agisse d’une nouvelle construction ou d’une réhabilitation, le faux plafond assure une apparence impeccable à l’intérieur d’une maison. Outre son aspect esthétique, cet accessoire facile de pose constitue également un excellent isolant phonique. Mais à moins d’être un expert en bâtiment, il sera difficile pour un particulier de choisir parmi les matières disponibles. Pour vous aider, retrouvez à travers ces conseils d’expert les critères de choix d’un faux plafond. À qui confier sa pose ?

Plafond de salon : quelle matière choisir  ?

Un faux plafond est un dispositif supplémentaire accessoirisé à votre charpente pour l’habiller convenablement. Il convient parfaitement pour dissimuler les anciennes structures endommagées ou pour masquer les installations électriques. Voici donc quelques conseils pour choisir la matière adaptée, si vous souhaitez poser un faux plafond dans votre salon :

Le plâtre

À part sa finition parfaite, un faux plafond en plâtre ignifugé ou hydrofugé est fixé directement sur l’ossature de votre maison. Cette matière est aussi performante pour assurer une isolation thermique et phonique.

Le métal

Une finition en métal sur votre plafond est idéale pour concrétiser un style contemporain dans votre intérieur. Facile à poser et s’intégrant parfaitement avec les luminaires, le faux plafond métallique constitue également un excellent isolant. Seul bémol, il est plus coûteux contrairement à d’autres structures.

Les dalles

Essentiellement constitués en polyuréthane ou en polystyrène, les faux plafonds en dalles sont les plus rentables sur le marché. Eu égard à sa texture légère, il est facile de l’installer à l’aide d’une simple colle. Dans ce cas, vous n’avez qu’à choisir le motif adéquat sur les points de ventes spécialisées et confier sa pose à un expert.

Comment poser un faux plafond ?

Avec l’évolution des matériaux techniques pour embellir l’intérieur d’un immeuble, leur pose devient également de plus en plus simplifiée. Toutefois, pour correspondre à la norme de qualité exigée, il est judicieux de confier ces travaux à des experts. Il vous suffit de comparer le tarif de pose faux plafond Bruxelles pour accéder à la meilleure qualité rapport prix. En principe, le spécialiste se chargera de :

  • L’installation des suspentes quelle que soit la matière choisit ;
  • La pose des fourrures selon les normes sécuritaire ;
  • La pose du faux plafond ;
  • La fixation des joints contre le mur et les bords du dispositif ;
  • L’application d’une peinture pour la finition.

Le coût de cette prestation

La meilleure option reste la comparaison des offres des artisans à proximité de chez vous et n’oubliez pas d’engager un expert agréé. En procédant ainsi, vous pouvez prétendre à des aides financières.

Il est indispensable en effet de comparer le coût des prestations sur le marché, car celui-ci variera d’un artisan à un autre. Néanmoins, le tarif moyen appliqué pour un faux plafond en suspente est d’environ 40 à 200 euros le m². Ce prix est réduit s’il s’agit de poser un faux plafond tendu. En principe, la prestation ne dépassera pas les 100 euros pour installer ce modèle.