De nouvelles techniques de plus en plus sophistiquées sont de nos jours utilisées pour la peinture de surface. Le thermolaquage figure parmi les méthodes les plus efficaces permettant de peindre une surface métallisée. Bien que ce ne soit pas encore très connu, il s’agit d’un concept à la fois économique et innovant. Définition, avantages et modes d’application…Allons découvrir tout ce qu’il faut savoir sur le thermolaquage.

Le thermolaquage : C’est quoi ?

Le thermolaquage est une technique de peinture surtout utilisé pour traiter les surfaces métalliques comme les pièces en métal ou en aluminium brut. La peinture en poudre à pulvériser est chargée à bloc d’électricité statique qui, de par ses propriétés, va se déposer de manière naturelle sur le surface, comme agissent les aimants.

Le système de pulvérisation de poudre est surtout utilisé pour permettre à la peintre d’adhérer à tous les recoins de la surface sans problème, et la rendre uniforme. On appelle cette technique « projection électrostatique » ou « poudrage électrostatique ».

L’utilisation de ce concept de peinture est entièrement dépourvue de produits chimiques néfastes pour l’environnement et la santé tels que les solvants. Une fois la pièce ou la surface à peindre recouverte de poudre, elle devra être chauffée dans un four à une température de 200°C pendant un délai de 20 minutes environ, c’est la polymérisation.

thermolaquage

Les avantages du concept de thermolaquage

Le concept de thermolaquage procure des propriétés particulières aux revêtements qui sont traités, en leur offrant une meilleure protection. Outre cette protection, la technique procure nombreux avantages :

  • Un produit respectueux de la santé et de l’environnement, la peinture en poudre se présente comme une sorte de résine en poudre thermoplastique qui ne requiert pas de produits toxiques ;
  • Moins de risques d’incendie, en étant sans solvants ;
  • Un large choix d’effets de matières et de textures disponibles sur le marché : Métallisé, texturé, ou encore sablé ;
  • Une bonne résistance à la corrosion, plus que les autres types de peinture ;
  • Une durabilité dans le temps, étant plus résistants aux intempéries et aux autres agressions extérieures ;
  • Une surface uniforme avec plus d’esthétisme, sans coulure, avec la même épaisseur sur toute la surface ;

Outre les avantages sur le plan technique, le thermolaquage est également un concept économique. Il n’est pas nécessaire d’avoir un budget important pour pouvoir en utiliser.

Comment appliquer la peinture en poudre ?

Bien que certaines opérations pour l’application de la peinture en poudre soient un peu complexe, C’est à la hauteur d’un amateur, il suffit d’avoir une bonne initiative. Seuls le système de nettoyage et les outils utilisés peuvent faire la différence entre le travail d’un pro !

jante thermolaqué rouge

L’identification du matériau

Avant toute chose, il est nécessaire de déterminer le type de matériau à peindre afin de faire un choix de peinture pour la finition. Cela est requis pour obtenir un bon rendu à la finition, en fonction du type de revêtement choisi.

Démontage des pièces

S’il s’agit d’un équipement contenant des pièces qui sont filetées ou lubrifiées, il faudra les démonter avant de commencer l’opération, mais aussi tous les autres équipements qui ne doivent pas être peints.

Bien que la peinture en poudre soit destinée pour les surfaces métallisées, elle adhère à tout ! Vous risquerez de tout peindre sans le vouloir !

Le nettoyage

Le métal de base doit être soigneusement nettoyé. Pour ce faire, vous pouvez utiliser du papier de verre ou des métaux abrasifs : Fonte ou acier. Cette opération de nettoyage consiste à enlever tous les résidus de rouille ou de saletés incrustés sur l’équipement.

Pour les amas de graisse ou les débris plus résistants, il est possible d’utiliser des solvants ou un ponçage léger afin d’apprêter la surface. Bien sûr, à vous la liberté de choisir la méthode qui vous convient : Sablage, utilisation d’acétone, etc.

L’application de la peinture en poudre

Un pistolet ou un pulvérisateur à air comprimé serait parfait pour charger la poudre à l’électricité statique, qui lui permettra de coller à la surface à peindre. Vous pourrez trouver ces outils chez les fournisseurs à un prix d’environ 100 Euros.

Pendant l’application, il faudra s’assurer que la charge électrostatique soit bel et bien présente. Dans le cas contraire, il se peut que la peinture ne s’adhère pas.

Une fois posée, il faut éviter de nettoyer ou souffler au niveau de la surface avant que celle-ci ne sèche.

Le séchage

Le séchage se fait à une température de 200°C environ pendant 10 à 20 minutes en fonction de la surface traitée, puis laisser refroidir.

Pour les petits objets, une lampe à infrarouge serait parfaite ! Pour les objets plus grands et volumineux, c’est toute une autre histoire. Il faudra se renseigner auprès des professionnels.