Chaque carreau est livré avec un faux coulis assombri sur les bords, de sorte que l’effet est tout à fait semblable à celui des carreaux lorsque vous les posez un par un, et le produit fini peut vraiment ajouter beaucoup de dimension et de texture à un espace. Nous apprécions particulièrement le fait que chaque carreau présente des variations de couleur et de motif (certains sont plus foncés ou plus rugueux que d’autres), tout comme les vrais carreaux de pierre, de sorte que l’effet global est beaucoup plus réaliste.

 

Étape 1 : soyez pointilleux

Sélectionner la bonne tuile à peler et coller est extrêmement important. Vous ne voulez pas quelque chose qui correspond exactement à la couleur de l’armoire ou du mur, sinon la pièce aura l’air sinistrement coordonnée !!! Vous ne voulez pas non plus de carreaux qui s’opposent aux couleurs des murs ou des armoires, car la pièce ne sera pas du tout coordonnée… La meilleure façon de choisir est d’acheter quelques carreaux d’échantillon à 1 euros et de les apporter à la maison pour voir comment ils présentent dans l’espace.

 

Étape 2 : trouvez des carreaux adéquates

Vous ne voulez appliquer des carreaux autocollants que sur des sols adéquates, alors comblez tout écart ou trou pour vous assurer que vos carreaux ont une belle base solide. S’il vous manque un ancien carreau, essayez d’en coller un nouveau pour combler l’écart (cela ne fonctionne que s’ils sont de la même profondeur, mais c’est une solution super rapide si c’est le cas).

 

Étape 3 : se centrez

Prenez le temps de mesurer et de localiser le point central de votre pièce, et posez temporairement un carreau (sans décoller le support pour exposer l’adhésif). Utilisez ensuite d’autres dalles pour construire à partir de la dalle centrale vers la droite, la gauche, le haut et le bas de la pièce afin d’obtenir une croix au sol de dalles non collées qui s’étendent entièrement d’un mur à l’autre (vous faites juste un petit test à ce stade – pas de collage !) Il s’agit d’une étape importante qui vous permettra de voir si le centrage de vos dalles est effectivement la bonne solution. À moins que vous n’ayez des éclats bizarres sur l’un de vos bords, vous pouvez coller la dalle centrale au sol pour de bon. Mais si, par exemple, vous avez un quart de pouce de tuile dans une entrée de porte, vous pourriez vouloir décaler l’ensemble vers le haut, le bas, la gauche ou la droite pour que les éclats de tuile tombent sous les armoires ou les appareils de buanderie par opposition aux entrées de porte et autres zones plus évidentes.

 

Étape 3 : appuyer sur le bouton

Une fois que vous aurez collé votre carreau central, vous ferez un travail assez rapide sur le reste de la pièce jusqu’à ce que vous atteigniez les bords. Après avoir collé la tuile centrale, la clé est de travailler à partir de cette tuile en étant certain de presser chacune d’entre elles fermement vers le bas. Continuez à coller chaque carré et à travailler dans toutes les directions jusqu’à ce que vous atteigniez les bords de l’espace qui nécessiteront des coupes personnalisées.

 

Étape 4 : Soyez précis

La partie la plus difficile de ce travail est de loin la pose des carreaux de périmètre qui appellent des coupes spéciales pour les garder au même niveau que les murs, les portes et les bases des armoires pour un look propre et fini. Mais ne vous inquiétez pas, c’est tout à fait faisable.

 

Étape 5 : le temps des gabarits

Nous avons utilisé un cutter pour couper nos carreaux de vinyle (voir les carreaux de ciment). Nous avons utilisé du papier pour faire des gabarits, puis nous avons simplement tracé ces gabarits sur nos carreaux pour obtenir un ajustement parfait à chaque fois. .

 

Étape 6 : dansez

Quand vous aurez terminé le périmètre de la pièce, vous voudrez faire la danse du bonheur pour célébrer votre victoire. Danser est en fait une excellente idée, car le fait de taper sur chaque carreau avec le poids de votre corps peut aider à le maintenir fermement en place à long terme !