Vous offrez un style plus contemporain à votre intérieur si vous décidez d’y installer des spots en saillie à la place d’un lustre ou d’un plafonnier classique. Cette décision impose. Ce projet demande une importante réflexion sur toute votre installation, impose des travaux tout en soulevant plusieurs hésitations. Voici un article pour mieux vous aider à réussir l’installation de vos spots.

Quels modèles installer chez vous ?

Le choix du modèle de spot en saillie est une étape souvent négligée. Il est important de préciser que le modèle que vous choisissez va conditionner la manière de le positionner dans votre intérieur. Voici les aspects que vous devez prendre en compte avant de faire votre achat :

  • sa mobilité : un spot mobile ou orientable propose une plus importante marge de manœuvre du fait que vous avez la possibilité de choisir la partie de la pièce à éclairer. Un spot fixe va cependant avoir un axe d’éclairage bien déterminé ;
  • la couleur de lumière qu’elle fournit : c’est généralement une question relative à l’usage de la pièce où le spot va être installé. Si vous souhaitez le mettre dans votre salon ou dans vos chambres, optez pour une couleur blanche chaude, mais si c’est pour votre cuisine ou votre salle de bain, misez plutôt sur le blanc froid ;
  • son angle de diffusion de lumière : ce paramètre permet de déterminer son cône d’éclairement. Il est essentiellement utilisé afin de valoriser un objet en particulier, notamment un tableau, un cadre photo, etc. ;
  • son flux lumineux : exprimé en Lumen, il indique la quantité totale de lumière que votre lampe émet. Notez que plus il y a de Lumen, plus vous avez de la lumière ;
  • ses dimensions : c’est le diamètre d’encastrement qui est très important. Etant donné que le système de fixation des spots s’intègre au sein des faux plafonds, prenez compte du diamètre d’encastrement. Pour voir un peu plus clair, n’hésitez pas à vous faire aider par un spécialiste en éclairage.

Comment positionner votre spot en saillie ?

En fonction de l’ambiance que vous souhaitez avoir dans votre pièce. Il vous est aussi conseillé de vous baser sur trois principaux types d’éclairages :

  • l’éclairage d’exploitation et de circulation : il s’agit généralement de luminaires servant à bien voir, mais aussi à bien utiliser votre pièce dans son intégralité ;
  • l’éclairage d’ambiance : c’est un moyen d’obtenir un éclairage tamisé pour un coin TV, un coin lecture, etc. ;
  • l’éclairage de valorisation : celui-ci permet de valoriser certains espaces particuliers de votre pièce pour apporter une touche optimisée de décoration intérieure.

Combien de spots vous faut-il ?

Pensez également à déterminer le nombre de spots qu’il vous faut pour éclairer votre intérieur. Il varie principalement selon les dimensions de la pièce à éclairer. Notez que l’agencement du mobilier et la couleur à choisir pour le sol jouent également un rôle important pour avoir un éclairage optimal. En effet, tous ces éléments influent sur la luminosité.

Si vous souhaitez avoir un éclairage homogène dans votre salon, il vous faut environ 300 lux/m² au minimum. Cela va vous fournir une lumière de couleur blanche chaude. C’est d’ailleurs l’idéal pour attribuer une ambiance chaleureuse à votre pièce de vie. Pour une ambiance plus tamisée, optez pour 50 lux/m².

Pour information,

  • Dans le cas où vous avez opté pour des spots LED de 1000 lumens, 8 spots vous sont indispensables pour atteindre 300 lux ;
  • Si vous souhaitez avoir des spots en saillie de très basse tension, soit environ 35 watts, il va vous en falloir 23 pour avoir 300 lux ;
  • Pour des spots halogènes de 50W, vous aurez besoin de 11 spots pour obtenir 300 lux.

combien-de-lumens-me-faut-il-par-m2docx-word