Chez soi, le confort s’instaure et se crée. Une maison fait bon vivre uniquement quand l’humidité y est au beau fixe : ni excessive ni insuffisante. Son taux doit être compris approximativement entre 35 % et 65 % en France. En dehors de cette plage, on expose son logis à multiples incommodités. Dès lors, l’usage d’un  hygromètre devient essentiel. Cet outil facile d’utilisation permet d’une part de connaître avec exactitude le pourcentage d’humidité relative HR de votre maison. D’autre part, il aide à améliorer votre confort intérieur en permettant de réguler ce taux.

L’hygromètre en quelques mots

L’hygromètre ou humidimètre est un outil servant à jauger l’humidité relative (HR) ou absolue de l’air d’une pièce donnée. Il y mesure le taux de vapeur d’eau présente dans l’atmosphère afin de déceler d’éventuelles saturations et déficiences.

Sur le marché actuel, il en existe divers types offrant des lectures précises et fiables dont ceux proposés sur Wizza.fr. Ceux-ci se différencient de par leur fonctionnement :

  • hygromètre mécanique à ressort : il est doté d’un ressort métallique ou en composite qui s’allonge ou se rétracte suivant l’humidité de l’air. Il est le moins précis et est difficile à utiliser.
  • hygromètre mécanique à cheveu : la longueur de son cheveu en fibre naturelle ou synthétique oscille selon l’humidité de l’air. Il requiert un calibrage pour être bien fonctionnel.
  • Hygromètre électrique : il utilise une résistance électrique lovée dans un contenant métallique ou en céramique pour mesurer la HR. Il est souvent combiné à un thermomètre et affiche ses mesures sur un cadran digital.
  • Hygromètre capacitif (à capteur d’humidité) : surtout dédié pour les professionnels, cet instrument emploie un film de polymères appliqué sur substrat pour aspirer la HR et pour la quantifier. Très précis, il nécessite un remplacement fréquent de ses capteurs et un calibrage à chaque utilisation.

Quel hygromètre pour votre intérieur ?

Sur les 4 types d’hygromètres existants, les plus adaptés à un usage domestique sont les modèles mécaniques et les modèles électriques. Ils livrent tous deux des mesures avec une marge d’erreur satisfaisante (pas plus de 8%) s’ils sont paramétrés et étalonnés correctement. Ceux-ci peuvent aussi fournir une plage d’humidité allant de 35 à 80%.

A titre de rappel, un HR doit être comprise entre 30 à 50% pour une pièce intérieure et entre 40% à 60% pour l’Homme en général. Une hygométrie excédant ces normes expose les occupants d’une maison à diverses incommodités dont allergies respiratoires, apparitions de moisissure et de pourriture, et pullulements bactériens. Par contre, une hygométrie faible peut générer assèchement de muqueuses, nervosité et irritation des voies aériennes et de la sphère ORL.

Comment utiliser un hygromètre ?

L’amélioration du confort de son logis nécessite un bon usage de cet appareil. En fonction du type utilisé et de sa précision, il faut savoir en effectuer le calibrage. Aussi, il faut l’utiliser dans des conditions optimales. En outre, cet instrument doit être mis en marche dans un coin de la pièce où les conditions d’humidité sont les meilleures. Idéalement, on le placera dans la salle la plus fréquentée de la maison ou dans celle avec une importante humidité. On se gardera de l’exposer directement au soleil et dans un passage de courants d’air. Aussi, on évitera de le poser près d’un système de chauffage (radiateur, diffuseur d’air chaud, poêle, cheminée, etc.). Tout cela pourrait altérer ses mesures.

A rappeler que la précision des résultats dépend uniquement du modèle utilisé et du calibrage effectué. Aussi, il est bon de savoir qu’un hygromètre ne procure pas ses mesures dans l’immédiat. Il lui faut un temps d’adaptation et de calcul. Cela peut prendre jusqu’à 2 heures pour disposer d’une évaluation stable et fiable. Ce temps permet parallèlement à cet appareil de s’accommoder de la HR présente.

Il est à noter que la HR d’une maison peut différer d’une pièce à une autre, d’un coin à un autre. Mais cela ne veut pas dire qu’il faut se procurer plus d’un hygromètre pour mesurer la quantité de vapeur d’eau d’une maison ou d’un lieu de travail. De leur petitesse, ces appareils s’avèrent faciles à déplacer.