Mo Xia.
Née à Shanghaï en 1969.
Travaille à Bruxelles.
Colle, sérigraphie, peint, relie.
Tirage : 1-187 ex.
Distribution : réseau personnel et boutiques avec commission modérée : Le Monte-en-l’air & Philippe le libraire (Paris), Marie-Eve (Marseille), Crea-Noy (Crest), Tent & Worm (Rotterdam), Excellence (qui a tristement disparu, à Bruxelles).
www.moxia.canalblog.com

A qui ressemblez-vous ?

A mon voisin du dessous. Ce serait donc mon père ?

Quelque chose que peu savent sur vous ?

Je parle tellement qu’il serait étonnant que j’aie encore des mystères.

Vos études vous ont-elles servi ?

Ca m’a permis de comprendre qu’il ne fallait pas travailler

Vos parents comprennent-ils ce que vous faites ?

Le dimanche au dessert.

La plus ancienne de vos créations que vous ayez gardée ?

Je ne l’ai pas gardée.

La création la plus effrayante que vous ayez faite ?

Ce n’est peut-être pas le bon mot.

La chose la plus inspirante que vous ayez vue ?

Les montagnes de ma fenêtre mais c’est fini.

Vos créations vous couvriront-elles (un jour) de diamants ?

Il paraîtrait que c’est écrit dans les lignes de ma main.

Une technique que vous aimeriez travailler ?

L’imprimerie.

Une personne avec qui vous aimeriez collaborer ?

François Augiéras, qui est déjà mort. Mattia Denisse, qui semblerait encore vivant.

Une anecdote, une rencontre, un souvenir ?

J’efface mes souvenirs et je me réapproprie ceux des autres.

Un projet ?

Des livres et encore des livres. Parce que du papier et toujours du papier.

Tu fais comment pour les envois ? (ndlr : c’est la galère et trop cher pour poster des petites éditions)

En réinventant la poste citoyenne de la main à la main et par personnes interposées.

Combien de temps avez-vous pris pour répondre à ce questionnaire ?

Ah, ce que ça prend du temps !